Contact
Mairie de Bardonnex
Route de Cugny 99 (Commanderie)
1257 Compesières
Tél. +41 (22) 721.02.20
Fax +41 (22) 721.02.29
Rechercher
 

Sortie des aînés

La prochaine sortie des ainés se déroulera le samedi 16 septembre 2017

Le bulletin d'inscription vous parviendra dans le courant de l'été.

Sortie estivale des aînés 2014

Compte-rendu d'une participante

Le 30 août dernier, tôt le matin, mon époux et moi sommes rendus pour la première fois au rendez-vous pour la sortie traditionnelle des aînés de Bardonnex. Quel plaisir de voir et revoir des connaissances parfois quelque peu perdues de vue depuis avoir lâché des responsabilités et activités des jeunes années comme celles par ex. dans le GAB ou encore la chorale de la commune, le stretching, la participation à la préparation des jeux des promotions et autres surveillances de nos petits devenus grands aujourd'hui. Après avoir embarqué tout ce petit monde, le bus affrété pour cette occasion prenait la route en direction de Landecy et Bardonnex pour retrouver les aînés de ces lieux et retrouver le deuxième bus qui nous attendait déjà au milieu de ce village avec leurs occupants respectifs. En tout et pour tout quelques 120 personnes à ce que j'ai entendu dire.

En passant par Landecy, sur mon siège haut-perché du bus, j'admirai le paysage depuis la perspective des ovipares, et ce faisant je lorgnais également les intérieurs des propriétés derrière leur enceinte et que je n'ai jamais eu l'occasion de voir en longeant cette route que ce soit à pied, vélo ou voiture. Eh oui, j'étais indiscrète, je l'avoue, et j'espère que nos chers voisins habitant ces lieux me pardonneront, car ces coins de par leur paisible tranquillité qu'ils dégagent réjouissent non seulement les yeux mais aussi le cœur.

Sous ces bons auspices, et à travers un pays où s'élevaient encore quelques humidités ouatées que le soleil au cours de la journée finit par dissiper, nous prîmes le chemin vers le pont de la Caille en France, où nous attendait déjà boissons du matin et croissants. Après cette restauration bienvenue, le bus continuait à cheminer dans les vallons de la France voisine et leurs villages rustiques et ses ruelles parfois bien étroites; mais aucune crainte à avoir, notre chauffeur de bus chevronné venait à bout de toute difficulté sans égratignure aucune ni pour nous ni pour le bus. Il nous menait ainsi d'abord jusqu'à un premier lieu bien enchanteur: Les Jardins Secrets de Nicole et Alain et leur famille à Vaulx (entre Annecy et Frangy), en fait une mosaïque de jardins, salons, patios, galeries et tonnelles, bref un univers raffiné et métissé créé de toutes pièces par cette famille d'artistes hors du commun, un vrai ravissement. Nous étions comme des enfants, explorant tous les coins et recoins possibles, et il y en avait, et ce avec pleins de détails soignés témoignant de l'amour de l'œuvre!

Après cette halte dans un pays de mille et une nuits, il fallait bien satisfaire une autre partie de notre corps, l'estomac. Et là encore, les organisateurs avaient trouvé un autre endroit très spécial, à savoir 'La Grange à Jules' perdu dans la verdure boisée, mais lieu ô combien gastronomique; leurs assiettes arrangées avec grande recherche étaient un vrai régal pour les yeux et les papilles; pour vous dire un exemple: le traditionnel plateau de fromage se présentait sous forme d'un rouleau de printemps, mais fourré d'une barre de Reblochons fondu à la place des légumes, un vrai délice. Chers lectrices et lecteurs, vous allez regretter de ne pas avoir encore atteint l'âge de la retraite! On est vraiment choyé au sein de notre commune. Et comme la préparation soignée de cette journée ne suffisait pas, l'adjointe du maire, Madame Béatrice Guex-Crosier faisait le tour des tables joliment arrangées en demandant si rien ne manquait et si nous étions installés confortablement et que nous nous sentions à l'aise. Rien n'était laissé, comme on dit, au hasard.

Le ventre rassasié, nous pouvions reprendre gaiement la route qui nous conduisit cette fois à Sevrier au bord du lac d'Annecy. Là, nous attendit la visite de l'Eco Musée, une fondation pour l'héritage rurale régionale montrant les activités, les vêtements traditionnels, les coutumes, bref, la manière de vivre des habitants de la Haute-Savoie des 18ème et 19ème siècles. Lors de la présentation et explication, mon mari fut habillé à l'ancienne avec chapeau typique nommé 'tache', le bandeau du ventre etc. etc. et nous pouvions toucher les étoffes que ce soient les blouses, chemises de nuit ou autres, qui étaient essentiellement tissées maison en fibre de chanvre. Eh oui, à cette époque, cette plante poussant pauvrement, mais quand-même sur place, fut une matière précieuse pour la fabrication des vêtements. Dans la cour nous pouvions même nous essayer à quelques travaux provenant de ces temps. Ainsi je me suis vue essayer la broderie aux fuseaux, une spécialité que j'avais déjà admiré petite fille, mais qui m'avait toujours laissée médusée, tant la technique me semblait à l'époque aussi obscure que les théorèmes d'Einstein: ces mouvements rapides d'au moins 4 par secondes dépassèrent mon entendement et le restèrent jusqu'à ce samedi 30 août. Mais avec la patience de mon initiatrice et un rythme de mouvement ô combien plus lent, je commençais à comprendre le fonctionnement, et j'y ai pris un grand plaisir.

Hélas, pour ne point rentrer trop tard, il fallait regagner les bus où en bonne compagnie et beaucoup de rires s'achevait cette journée conviviale. Un grand merci non seulement aux autorités, mais aussi à tous les habitants de notre commune qui à travers le centime additionnel des impôts permettent entre autres la mise en œuvre d'une telle excursion. Ces lignes leur sont donc destinées.

Catherine L. Aebischer du chemin d'Archamps à la Croix-de-Rozon